Les personnages féminins du Talmud

La feuille de source est disponible ici:

sources-cj-femmes-2 (textes en hébreu et en français)

Et comme petite mise en bouche, voici l’une des histoires de Berouria et rabbi Méïr accompagnée des questions de Hévrouta qui lui correspondent:

Brouria enseigne l’existentialisme – Babli BraHot 10a

Des costauds chahutaient rabbi Méir, et ils le faisaient tant souffrir que Rabbi Méir implora la pitié de Dieu pour qu’il les fasse mourir. Berouria son épouse lui dit : – où as-tu la tête ? – c’est qu’il est écrit « Que les pécheurs disparaissent » – est-il vraiment écrit « les pêcheurs » ? Au contraire, il est écrit « les pêchés » ! D’ailleurs, réfères-toi à la fin du texte « que les méchants ne soient plus ». Du fait que les pêchés ont disparu, il n’y a plus de pêcheurs ! Alors implore plutôt pour qu’ils fassent téchouva, et « il n’y aura plus de méchants ». Il a imploré pour eux et ils ont fait téchouva.

  1. Quel est le problème que rencontre rabbi Méïr ? Ce problème est-il « masculin » ou « féminin » ? Le règle-t-il de façon « masculine » ou « féminine » ?
  2. Quelle est l’attitude de Berouria ?
  3. Quel type de solution propose-t-elle ?
  4. A quel courant de la pensée moderne son attitude peut-elle se rattacher ?
  5. Qu’apprenons-nous sur la place des femmes à l’époque du talmud ?
    De quelle façon pourrions-nous nous appuyer sur ce texte ?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s