Honneurs pour la BM

Les honneurs permettent de partager activement la vie communautaire. On a coutume d’inviter à la Téva les personnes de passage et ceux et celles qui ont des événements particuliers à célébrer, joyeux ou grâves : mariage approchant, commémoration de la mémoire d’un proche, avoir échappé à un danger, tout autre événement important voire même la réussite à un examen. C’est à voir avec le Rabbin.

Les personnes qui ne sont pas juives peuvent participer dans une certaines mesure, à voir avec le Rabbin en fonction des honneurs et des cas particuliers.

Remplir le formulaire pour une BM sur le lien suivant: https://docs.google.com/a/mjlf.org/forms/d/1sUNKuqg9BbPtSs4bh9bzHZLlJfDfShQDsoO6AHHHseg/prefill

Montée à la Torah :

Accueil par le Gabaï, repérage du passage que le Rabbin va lire dans la Torah ehttps://poursurmelin.wordpress.com/talmud-torah/honneurs-bar-mitsva/n le touchant avec un coin du Tallit, puis on dit :
BaréHou et adonaï hamévoraH
(on laisse l’assemblée répondre puis on répète après l’assemblée la phrase suivante 🙂
BarouH adonaï hamévoraH léolam vaèd
BarouH ata adonaï élohénou mélèH haolam, acher baHar banou mikol haamim, vénatan lanou et torato, barouH ata adonaï, noten hatorah.
On suit la lecture dans le sefer puis on dit la bénédiction suivante :
BarouH ata adonaï élohénou méleH haolam, acher natan lanou torah émet, véHayé olam nata bétoHénou, barouH ata adonaï, noten hatorah

Ouverture des portes 1 : Sortie de la Torah

Nous vous invitons à monter sur la Téva au début de la page 184, vous serez accueilli.e par le Rabbin et vous pourrez ouvrir le rideau puis les deux portes au moment où elle vous fera signe.

Transmission Torah

Nous vous invitons à monter sur la Téva et à prendre le sefer Torah pour le transmettre à la personne qui fera la procession.

Chéma Israël / Ehad élohénou / Procession

Vous recevez la Torah et vous la présentez à la communauté, vous chantez : « chéma israël adonaï élohénou adonaï éHad », puis l’assemblée vous répond, vous reprenez « éHad élohénou gadol adonénou kadoch chémo » et l’assemblée répond également en répétant cette phrase solennellement. On enchaîne avec la procession qui permet à chacun de s’approcher de la Torah.
Merci de partager ce moment avec nous !

Enlever les ornements

Cet honneur est l’un des plus jolis à partager entre parents et enfants. Il consiste à enlever les rimonim (grenades), et les « colliers » de la Torah et à les déposer sur la chaise du prophète Elie.

Hagbaa 1 : Soulever la Torah
Soulever la Torah, la tenir à bout de bras, puis se tourner pour la montrer à la communauté… Voilà comment nous témoignons que l’étude appartient à tous dans notre tradition.
Petit rappel : toucher le rouleau avec les tsitsiot, prendre les rouleau par la partie en bois qu’on appelle : atsé Haïm, plier les genoux et prendre appui sur la table pour incliner le sefer puis soulever et faire demi tour.
Pour reposer, on fait de même… mais dans l’autre sens.

Reprise de la Torah / Hagbaa 2

Après la lecture de la Torah, il faut la reprendre pour remettre les ornements et s’assoir sur l’unes des chaises, pendant le temps de la lecture de la haftara.

Bénédiction pour la France

Dieu Eternel, Créateur et Maître de l’univers, la force et la puissance T’appartiennent, par Toi seul tout s’élève et tout s’affermit, bénis et protège la République Française et le Peuple Français.
Que la France vive heureuse et prospère qu’elle soit forte et grande par l’union et la concorde et conserve son rang glorieux au sein des nations.
Éclaireceux qui président aux destinées de l’Etat afin qu’ils fassent régner dans notre pays la Paix et la Justice. Que la France, berceau des Droits de l’Homme, défende en tout lieu et en tout temps le droit et la liberté.
Que l’Eternel accorde sa protection et sa bénédiction pour nos soldats qui s’engagent partout dans le monde pour défendre la France et ses valeurs. Les forces morales, le courage et la ténacité qui les animent sont notre honneur.

Bénédiction pour la paix
Eternel notre Dieu et Dieu de nos ancêtres, consens à extirper du monde les guerre et à faire cesser les crimes sanguinaires. Répands une paix éclatante et véritable dans le monde : « un peuple ne tirera plus l’épée contre un autre peuple et on n’apprendra plus la pratique de la guerre. » (Isaïe 2,4).
Alors tous les habitants de la terre reconnaitront cette vérité essentielle : Nous ne sommes venus au monde, ni pour nous quereller ou rivaliser, ni pour haïr ou convoiter, ni pour humilier ou tuer, mais seulement pour pouvoir te connaitre, de sorte que ton nom soit loué à jamais. Aussi, prend-nous en pitié et que se réalise enfin ta parole : « Je ferai règner la paix dans ce pays et nul n’y troublera votre repos » (Lévitique 26,6).
Le bon droit jaillira comme l’eau, la justice comme un torrent qui ne tarit point » (Amos 5,24). « Car la terre sera pleine de la connaissance de Dieu, comme l’eau abonde dans le lit des mers » (Isaïe 11,19).

Bénédiction pour Israël

אָבִינוּ שֶׁבַּשָּׁמַיִם, צוּר יִשְׂרָאֵל וְגוֹאֲלוֹ, בָּרֵךְ אֶת מְדִינַת יִשְׂרָאֵל, רֵאשִׁית צְמִיחַת גְּאֻלָּתֵנוּ.
הָגֵן עָלֶיהָ בְּאֶבְרַת חַסְדֶּךָ, וּפְרֹשׁ עָלֶיהָ סֻכַּת שְׁלוֹמֶךָ, וּשְׁלַח אוֹרְךָ וַאֲמִתְּךָ לְרָאשֶׁיהָ, שָׂרֶיהָ וְיוֹעֲצֶיהָ, וְתַקְּנֵם בְּעֵצָה טוֹבָה מִלְּפָנֶיךָ.
חַזֵּק אֶת יְדֵי מְגִנֵּי אֶרֶץ קָדְשֵׁנוּ, וְהַנְחִילֵם אֱלֹהֵינוּ יְשׁוּעָה וַעֲטֶרֶת נִצָּחוֹן תְּעַטְּרֵם, וְנָתַתָּ שָׁלוֹם בָּאָרֶץ וְשִׂמְחַת עוֹלָם לְיוֹשְׁבֶיהָ.
וְאֶת אַחֵינוּ כָּל בֵּית יִשְׂרָאֵל פְּקָד-נָא בְּכָל אַרְצוֹת פְּזוּרֵיהֶם, וְתוֹלִיכֵם מְהֵרָה קוֹמְמִיּוּת לְצִיּוֹן עִירֶךָ וְלִירוּשָׁלַיִם מִשְׁכַּן שְׁמֶךָ, כַּכָּתוּב בְּתוֹרַת משֶׁה עַבְדֶּךָ:
« אִם יִהְיֶה נִדַּחֲךָ בִּקְצֵה הַשָּׁמַיִם, מִשָּׁם יְקַבֶּצְךָ ה’ אֱלֹהֶיךָ וּמִשָּׁם יִקָּחֶךָ. וֶהֱבִיאֲךָ ה’ אֱלֹהֶיךָ אֶל הָאָרֶץ אֲשֶׁר יָרְשׁוּ אֲבֹתֶיךָ וִירִשְׁתָּהּ, וְהֵיטִבְךָ וְהִרְבְּךָ מֵאֲבֹתֶיךָ »

Ouverture / Fermeture des portes 2 (à la fin)

Nous vous invitons à monter sur la Téva au début de la page 198, vous serez accueilli.e par le Rabbin et vous pourrez ouvrir le rideau puis les deux portes au moment où elle vous fera signe.