3/ Yoma 82a/b Visualisation et questions philo

Visualisation Yoma 82a/b

Michna = femme enceinte + faim + Kipour -> mange

Beraïta = femme enceinte + envie + pas cacher -> goûte sauce / mange sauce / mange plat

Principe = PikouaH Nefech > tout sauf (blasphème, viol-inceste, meurtre)

Source blasphème ?   « chéma israel » + déduction de rabbi Eliézer

((((Déduction de rabbi Eliézer : le chéma dit « de toute ton âme » et « de tout ton pouvoir », c’est une redondance->prb

(((De toute ton âme -> pour ceux qui tiennent à la vie ; de tout ton pouvoir-> pour ceux qui tiennent à l’argent

Source viol-inceste ?   « versets qui rapprochent viol et meurtre »

(((Rapport viol/meutre ? 1 – viol-tu risques ta vie pour la sauver -> meurtre-tu risques ta vie pour le sauver

(((2 – meurtre-tu te fais tuer mais tu ne tues pas -> viol-tu te fais tuer mais tu ne violes pas

Source meurtre ? histoire de Rava

Histoire de la femme enceinte, de Rabbi et de rabbi YoHanan

Histoire de la femme enceinte, de rabbi Hanina et de Chabtaï

————-

Questions philo sur le processus Yoma 82a/b

L’importance de la cacherout, la sociologie de la cacherout, une règle ? un tabou ? une discipline ? un contrôle des pulsions ? Ne pas confondre l’importance du respect d’une règle et le fait qu’il ne faut pas idolâtrer cette règle, cette règle est relative, respect de l’autre/ « humilier=tuer »

Michna/Beraïta : les opinions retenue, le rôle de la protection des opinions non retenues, la force de pouvoir accepter l’autre, le « patrimoine génétique non exprimé ».

L’affirmation des principes, l’importance des exceptions

La recherche des sources, d’où viennent nos principes ?

La diversité humaine, tenir à sa vie, tenir à son argent, pourquoi l’un ou l’autre, pourquoi s’adresser aux deux ?

Les relations entre le viol et le meurtre

Transposer des règles

Tirer des conclusions juridiques à partir des histoires de vie, nos actes sont-ils des sources de loi ? l’importance de chaque acte dans le judaïsme

Les histoires édifiantes

Le caractère in utero ? L’influence de la mère ? L’influence de celui qui met en place l’expérience ?

———-

Visualistation suite:

Michna = malade + Kipour -> mange f(spécialistes)

Rabbi Yanaï : malade ‘oui’ > médecin ‘non’

Raison = verset ‘le cœur sent l’amertume’

Prb = trop évident

Solution = certains disent : ‘le médecin sait mieux’ donc il faut réaffirmer ce qui semblait évident

Médecin ‘oui’ > malade ‘non’

Raison : malade est saisi par la fièvre

Prb : michna dit ‘malade + Kipour -> mange f(spécialistes)’ donc contradiction avec Rabbi Tanaï = mange f(malade)

Solution : michna parle de spécialistes au pluriel, rabbi Yanaï d’un seul.

Mange f(spécialistes) et mange f(1 seul médecin)

Il s’agit du cas ou malade ‘non’

Résumé : si malade ‘oui’à mange ; si malade ‘non’ + si 1 médecin ‘oui’àmange pas ; si malade ‘non’ + si plusieurs médecins ‘oui’ àmange

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s