Ouvrir les questions… Les courants dans le judaïsme

Nous étudierons l’histoire des courants modernes du judaïsme ce dimanche à Ganénou.
Ce sujet central nous entrainera dans les questions fondamentales du judaïsme moderne, que nous comprendrons mieux grâce au prisme de l’histoire.

Pour vous préparer à notre étude, je vous invite à prendre connaissance de ces questions et à faire le point sur vos connaissances.
Si ces questions vous semblent compliquées: pas de panique. L’idée est de préparer notre étude, pas de faire un test de vos connaissances! En les lisant, vous vous préparerez simplement à mieux tirer parti de ce temps partagé.

A télécharger ici: questions courant judaïsme

Courants et pensées modernes dans le judaïsme

  1. Qu’est-ce qu’une מחלוקת ? Quel rôle ce concept joue-t-on dans l’identité juive ?
  2. Quels grands courants se sont-ils opposés dans l’histoire du judaïsme ?
  3. En quoi les lumières ont-elles révolutionné le monde juif ? et l’émancipation?
  4. Quelles ont été les réponses des juifs allemands et français à ces bouleversements ?
  5. Qui était Moïse Mendelssohn ?
  6. Qu’est-ce que la Wissenschaft des Judentums, la השכלה?
  7. Qu’est-ce que la gueniza du Caire ? En quoi est-elle importante ?
  8. Quand le courant libéral est-il né ? Quand le courant orthodoxe est-il né ? Citez deux tendances « progressistes » et deux tendances « orthodoxes ».
  9. Parmi Léopold Zunz, Samuel David Luzzato, NaHmal Krochmal, Zecharia Frankel, Salomon Munk, choisir l’une de ces personnalités et présenter son œuvre en quelques phrases.
  10. En quoi la pensée de Abraham Geiger et Samuel Holdheim fait-elle sens aujourd’hui ? A quelles parties vous identifiez-vous ? De quelle partie vous démarquez-vous ?
  11. Qui étaient Moché Sofer et Samson Raphaël Hirsch ? Leurs approches sont-elles encore représentées aujourd’hui ?
  12. En quoi les phrase « נעשה ונשמע» est-elle significative d’une différence de lecture entre les tendances modernes du judaïsme ?
  13. Sur quels sujets le monde orthodoxe a­­-t-il rejoint le monde libéral ? Et sur quels sujets les libéraux d’aujourd’hui se sont-ils parfois rapprochés des orthodoxes d’alors ?
  14. Qui sont les néologues ?
  15. Que savez-vous de l’histoire du développement des différents courants aux USA ?
  16. Quand le « Cercle Libéral » a-t-il été créé en France ?
  17. En quoi le judaïsme consistorial a-t-il évolué au cours des dernières années ?
  18. En quoi la division « orthodoxe/libéraux » concerne-t-elle le monde séfarade ?
  19. Quels sont les enjeux politiques qui animent la dynamique entre les courants aujourd’hui ?
  20. Les courants modernes du judaïsme sont-ils voués à se développer ? Est-ce souhaitable ? Quel est votre place dans cette opposition ou cette collaboration ?
Publicités

Cours ce Dimanche à Nation: comprendre les mouvements du Judaïsme

Le judaïsme est-il unique ou pluriel? Qu’en était-il dans le passé? Quelles sont les différences entre les courants du judaïsme d’aujourd’hui?

Ce dimanche, de 10h45 à 12h45, nous étudierons cela ensemble, avec les parents du talmud torah, les participants du cours « devenir/redevenir juif », et tous ceux qui veulent travailler sur cette question fondamentale.

Au plaisir de vous retrouver à cette occasion pour un travail intense et passionnant, au cœur des questions de l’identité juive actuelle.

Si vous pensez participer, merci de mettre un commentaire à ce message pour que nous puissions nous organiser en conséquence.

Chabbat chalom!

Nous, nos enfants et le judaïsme libéral – ce matin, 11h, à Ganénou

Bonjour à toutes et à tous,

Que vous soyez parents ou simplement intéressés par le sujet, il est encore temps de vous préparer pour notre réflexion de ce matin sur le judaïsme libéral. Chavoua tov, .שבוע טוב לכלם

Vous pouvez télécharger ici : pourquoi je suis juif

Voici les grandes étapes de notre réflexion:

I Historique du Judaïsme libéral dans le monde et en France

II Quelques questions fondamentales

  1. Peuple élu et universalisme
  2. Science et sources
  3. halaHa et conscience personnelle
  4. halaHa et éthique

III Quelques notions et leur sens pour nous

  1. Commandements
  2. Liturgie
  3. Égalité femmes-hommes
  4. Mariages mixtes et place du conjoint non juif
  5. Patrilinéarité

 

Travail du groupe :

  • Confiance dans notre chemin
  • Edmond Fleg, pourquoi je suis juif
  • En tant que juif, et que juif ou juive libérale, quelles sont les prochaines étapes importantes pour moi ?

Obéir ou Contester ? Le Non-sacrifice d’Isaac (CultureJ1)

La tradition juive nous demande-t-elle d’obéir ou de contester? Les commandements sont, certes, centraux dans la pensée juive. Et par ailleurs, les juifs sont plutôt de caractère contestataire, « à la nuque raide ». Que penser de cette apparente contradiction? L’obéissance serait-elle toujours antinomique de la liberté ou au contraire, ces deux attitudes pourraient-elles parfois être complémentaires?

La Akéda d’Isaac est l’un des exemples les plus poignants de soumission (mais à quoi exactement?), central dans la pensée juive aussi bien que dans la liturgie.

Comment expliquer cet étrange « ordre » divin? Que s’est-il vraiment passé? Comment comprendre cet épisode aujourd’hui?

Telle sera la thématique de notre première rencontre culture J de l’année, mardi 14 novembre, de 20h à 21h30, à surmelin.

Autres dates à retenir (les thématiques seront affinées par la suite):

Culture J 5778

Cette année, Brigitte et Élisabeth interpellent notre Rabbin sur une question qui préoccupe le monde occidental depuis les débuts de la modernité : « Obéissance et liberté : est-ce antinomique ou complémentaire ? »

Cycle d’automne : Soumission ou liberté au niveau individuel

14 novembre 2017: La akéda d’Isaac et nos pré-déterminations : un exemple de soumission ou de libération ? L’obéissance est-elle un facteur de liberté (moussa nabati). La Téchouva.

28 novembre 2017: Grandes figures d’évolution et de révolution dans la tradition juive.

12 décembre 2017: Eve, le choix de la connaissance, le choix du savoir à travers les générations.

Cycle de printemps : Soumission ou liberté au niveau social

15 mai 2018 Que dit le judaïsme de la hiérarchie ? Qu’est-ce qu’un rabbin ?

29 mai 2018 Que dit le judaïsme de l’indépendance de l’enfant dans la hiérarchie familiale ?

12 juin 2018 Qu’est-ce qu’un fonctionnement démocratique d’un point de vue juif ?

Le commentaire est-il tout puissant? Étude de Shavouot 5777

Commenter, remanier, « déraciner » le texte révélé, n’est-ce pas un acte sacrilège?
Notre tradition se fonde sur une conception très particulière du texte vivant et de son élaboration.
Remanier et commenter, provoquer et contredire, deviennent pour nous des actes fondateurs. Désacraliser un texte qui risquerait de devenir porteur d’idolâtrie, c’est lui restituer son statut réel. Nos questions sont le fondement de l’éternité du texte de la Torah.
Alors que nous commémorons le « don de la Torah au mont Sinaï » à Shavouot, nous commémorons également le don sans cesse renouvelé de la Torah, à chaque instant de nos vies.

 Office du soir : mardi 30 mai       18h45-19h15
Dîner et soirée d’étude               19h30-2h
Office du matin : mercredi 31 mai 10h-12h30
Inscription au dîner obligatoire auprès de Catherine Klein

(thématiques: mets lactés, gâteaux de légumes et tartes salées à grignoter, fruits et gâteaux au fromage, merci de prévoir avec Catherine pour convenir d’une participation adaptée).
Inscription à l’office du mercredi matin souhaitée, faites–nous savoir que nous pouvons compter sur vous pour le minian ! http://doodle.com/poll/renriqr9uzcq2uxu

19h30   Ouverture : Rabbin Chinsky                                                 Le commentaire est-il tout puissant?

Que Dieu a-t-il donné exactement sur le mont Sinaï? Tout le monde s’accorde pour dire qu’il a donné la Torah, mais quelle torah? Le pentateuque, repris par l’ensemble des traditions monothéistes? La torah orale, qui est au coeur de l’étude juive? Laquelle de ces deux torot devrait-elle avoir la préséance? Par quelle impertinence les rabbins de tous temps se permettent-ils de renouveler les commentaires ? Quelle est la légitimité de ces interprétations ? A travers cette petite séance introductive, nous présenterons les questions fondamentales qui s’alimenteront des conférences suivantes.                                                                                                     Début du repas

20h30   Jacques Neuburger                                                           Quand la Bible se commente elle-même!

Nous connaissons bien les  grands ouvrages classiques de commentaires du texte biblique  comme les midrashim ou les textes majeurs de discussion fondés sur la bible comme le Talmud de Babylone ou celui de Jérusalem. Mais dans quelle mesure les textes constituant notre Tanakh se répondent-ils les uns aux autres, instituant ainsi un dialogue au sein même de l’édifice biblique ? Dans quelle mesure pourrait-on dire que la Bible se commente elle-même ?                                                                                                                          Repas – suite

21h30   SimHa Neuburger                                    Talmud: La faute des pères retombe-t-elle sur les  fils?

La torah nous dit: les parents ont mangé du verjus et les enfants ont les dents agacées. Cela signifie-t-il que la faute des parents retombe systématiquement sur leurs enfants? Ce serait scandaleux, et fort heureusement, tel n’est pas le propos de la torah ni de la tradition juive. Nous étudierons au cours de cette séance les différentes sources de la torah et du talmud qui éclairent cette question.                                                  Sucré

22h30  Ann-Gael Attias                               Moyen-âge : La faute des mères retombe-t-elle sur les filles ?  

Les femmes sont-elles des tentatrices ? Sont-elles des épouses vertueuses ? Comment la femme s’est-elle transformée en « reine du foyer »? Le commentaire de la torah a longtemps eu un regard dur sur la femme « tentatrice ». Au moyen âge, l’interprétation rend sa place aux femmes! Les sages du moyen-âge ont une influence fondamentale sur cette évolution.

23h30  Conclusion:                                                                             Quel commentaire pour aujourd’hui?
Après cette présentation générale et ces quelques exemples, nous avons une vision plus claire de ce qu’est le commentaire de la Torah. Nous pouvons alors nous adresser à cette question fondamentale: Quelle est notre part personnelle dans la construction de la Torah? Comment, à travers-nous, ses valeurs peuvent-elles prendre leur essor? Quelle est la part juste et légitime de notre vision personnelle qui peut venir nourrir la réflexion bimillénaire autour de nos textes?                                                                         Thé, café, gâteaux
00h30   Hevroutot                                                    Etudes de textes divers proposés par les intervenants

« Sur un pied » a besoin de votre avis!

Chers amis lecteurs,

Vous recevez régulièrement nos articles du blog « Poursurmelin » reprenant et commentant les vidéos « Sur un pied ».
Ces articles vont bientôt terminer leur premier cycle, et à l’occasion de leur premier anniversaire, nous souhaitons leur donner un nouveau souffle.
Pour cela, nous aimerions en savoir plus sur vous, chers lecteurs, car c’est pour vous que nous écrivons!
Nous souhaitons en savoir plus sur la façon dont vous utilisez notre contribution.
Prenez 2 minutes pour remplir ce petit formulaire, nous avons hâte de vous lire!
C’est vraiment important pour nous, alors merci d’avance et à très bientôt.

Roger Weil, membre du MJLF-est et rédacteur des articles
Rabbin Floriane Chinsky, rédactrice des vidéos

Tou Bishevat : l’occasion de rencontrer la nature et la terre d’Israël

A l’occasion de tou bishevat, le MJLF-est Surmelin vous propose un tou bichevat en collaboration avec Arzenou, avancé à ce vendredi, le 3 février.
Nous voyagerons dans l’histoire de tou bichevat, le nouvel an des arbres, pour mieux comprendre les racines et nourrir les branches et les fleurs de notre compréhension de l’identité juive et de celle de notre lien à Israël.
Ce voyage se fera en texte et en chanson, voici quelques vidéos pour vous préparer, avec des chants anciens, et des chants nouveaux…

Pour participer, merci de vous inscrire auprès de Catherine Klein et de lui communiquer quel plat vous amènerez (cacher, sans viande, si possible à base de fruits et des fruits de la terre d’Israël, raisons, dates, orge, froment, figue, grenade, olives).

Quand? Office:18h45, dîner : 19h45
où? à Surmelin

A très bientôt!

la hatikva, avec hébreu, traduction et translittération https://www.youtube.com/watch?v=1DPqNHkm1bM

Tsadik katamar IfraH https://www.youtube.com/watch?v=F0HDKA3IaKs