Un peu de féminisme divin dans un monde de brutes…

Pour d’autres liens vers des sites en anglais liés à l’histoire de Sarah: Dieu plus féministe que nous cours 1/4
Pour accéder au programme des 3 autres cours: cliquez sur ce lien: Programme « 4 preuves que Dieu est féministe »
Vous pouvez télécharger sur ce lien la feuille de sources avec les questions fondamentales, les extraits de la Torah et de Rachi en Français et Rachi en hébreu:
sources CJ femmes 1

Pour en savoir plus en temps réel sur le prochain cours… Abonnez-vous au blog en inscrivant votre adresse email sur cette page, à droite!

Merci à tous pour le partage de la belle étude de ce soir.

Au cours de notre première session d’étude, nous avons pu situer la tradition juive dans une perspective humaniste, existentialiste et féministe.
Nous avons parlé de ce que sont la domination et l’oppression et de ce que sont les systèmes alternatifs de collaboration. Le partage par Dieu du pouvoir de création avec le chabbat, le système de l’alliance, la collaboration à travers la pratique de la Hévrouta, l’étude en binômes, qui ajoute un enseignement par les pairs au « traditionnel » enseignement frontal (ex cathedra!).
Nous avons étudié ensemble les quelques versets qui parlent de la décision d’Eve de manger du fruit de l’arbre et démystifié ce que certains appellent le « pêcher originel ». Nous avons pu dissocier ce choix des notions de culpabilité, de soumission des femmes aux pulsions, d’impureté qui sont parfois associées au choix d’Eve dans d’autres traditions spirituelles.

A travers ce texte, nous avons pris connaissance de la différence entre le texte de la Torah et Rachi pour pouvoir l’identifier dans les sources et mettre en place notre Hévrouta.

Nous avons ensuite étudié en Hévroutot les différents passages de la Torah qui reprennent la vie de Sarah, en commençant par le kidnapping chez Faro, avant de nous répartir les autres sources et de les détailler à nouveau en « session plénière ».
Nous avons pu, dans chacun de ces cas, détailler le contexte clairement patriarcal de la Torah et identifier le rôle clairement protecteur du personnage biblique divin dans ces épisodes difficiles ou joyeux.

D’une façon remarquable, la Torah décrit sans l’enjoliver un monde qui est dur pour les femmes, une culture patriarcale difficile, ainsi qu’un effort pédagogique pour améliorer la condition des femmes.

Notre prochain rendez-vous (2/4) aura lieu le 3 novembre, nous y étudierons des extraits du Talmud présentant des personnages féminins.

cours femmes judaïsme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s